Portugal - Norvège 3-0

Quaresma a ouvert le score d'un but somptueux dès la 13e minute. Photo Hugo Delgado/Lusa.
Raphaël Guerreiro marque le deuxième but portugais sur coup franc. Photo Estela Silva/Lusa.
Éder a fixé le résultat final grâce à une excellente passe de João Mário. Photo Hugo Delgado/Lusa.
Le Portugal, en mode expérimental, sans sa star galactique, au repos après sa victoire en Ligue des Champions, a obtenu aujourd’hui [29/05/2016] sa victoire la plus expressive de l’ère Fernando Santos, aux dépens de la Norvège, mais l’entraîneur portugais aura pu constater qu’il lui reste beaucoup de travail d’ici le début de la compétition, surtout en milieu de terrain.

Au stade du Dragon, la sélection portugaise a mérité amplement sa victoire face à une équipe norvégienne pratiquement inoffensive, mais le résultat ne cache pas certaines lacunes dans la construction du jeu lusitanien, surtout en première mi-temps.

Le premier but du Portugal a été marqué sur une action individuelle de Quaresma (13e). Raphaël Guerreiro (65e) et Éder (70e) ont confirmé la 8e victoire portugaise sur la formation nordique.

Quaresma a été le joueur le plus en vue, sans doute pour montrer à Fernando Santos son souhait de passer du statut d’arme secrète à titulaire indiscutable à l’Euro 2016.

Cedric et Guerreiro ont également marqué des points dans la lutte pour les places latérales, tout comme Adrien, qui est entré en seconde mi-temps et a redonné vie au jeu portugais.

Le Portugal a fait face à une équipe norvégienne très fermée, qui a défendu dès le début de la rencontre avec dix joueurs derrière le porteur du ballon, rendant difficile la tâche de la ligne médiane, composée de William Carvalho, Moutinho, João Mário et André Gomes.

Même après que le coup de génie de Quaresma ait détruit la toile norvégienne et donné l’avantage aux Portugais, les hommes de Fernando Santos ont continué à éprouver bien des difficultés.

Éder, qui a composé l’attaque portugaise avec le joueur du Besiktas, a encore disposé d’une occasion pour battre à nouveau Jarstein, mais le reste de la première mi-temps a été caractérisé par le manque d’inspiration.

William est loin d’avoir effectué sa meilleure prestation et s'est même fait dérober quelques ballons dans des zones prohibitives, ce qui a fait perdre son calme à Fernando Santos. Moutinho, également loin de sa meilleure forme, est passé à côté de son match, tandis que Gomes et João Mário ont éprouvé beaucoup de difficultés dans les duels individuels.

Le résultat aurait pu être différent à la fin de la première mi-temps, mais le gardien Anthony Lopes a empêché King de marquer dans une action où José Fonte s’est laissé déborder par l’attaquant de Blackburn.

Malgré tout Fernando Santos a opté pour la continuité de son onze initial à la reprise, mais rapidement il a du changer d’avis car la Norvège, prenant le jeu à son compte, s’approchait avec plus de facilité de la surface portugaise.

Après avoir remplacé Moutinho par Adrien, le Portugal a encore vu un ballon frapper la barre d'Anthony Lopes, mais tout de suite après a repris le contrôle du jeu et augmenté son avantage : le milieu du Sporting a obtenu un coup franc à l’entrée de la surface, que Raphaël Guerreiro (65e) a tiré avec beaucoup de classe, plaçant le ballon dans la lucarne gauche des buts de Jarstein, qui n’a pas esquissé le moindre mouvement.

Peu après la 70e minute, ce fut au tour d’Éder de marquer sur une excellente passe de João Mário.

LA FICHE DU MATCH

Buteurs

1-0 Quaresma (13e)
2-0 Raphael Guerreiro (65e)
3-0 Éder (70e)
 
Composition des équipes

Portugal : Anthony Lopes, Cédric Soares, José Fonte, Ricardo Carvalho (Danilo Pereira, 60e), Raphael Guerreiro, William Carvalho, João Mário (Renato Sanches, 72e), João Moutinho (Adrien Silva, 55e), André Gomes, Ricardo Quaresma (Rafa Silva, 60e) et Éder.
Remplaçants : Rui Patrício, Eduardo, Vieirinha, Eliseu, Danilo Pereira, Renato Sanches, Adrien Silva et Rafa Silva.
Entraîneur : Fernando Santos.

Norvège : Rune Jarstein, Martin Linnes (Niklas Gunnarsson, 86e), Even Hovland, Stefan Strandberg, Anders Trondsen, Valon Berisha (Iver Fossum, 74e), Stefan Johansen, Ruben Jenssen (Ole Selnaes, 73e) Veton Berisha, Joshua King (Alexander Sorloth, 86e) et Markus Henriksen.
Remplaçants : Orjan H. Nyland, Ulrik Jenssen, Niklas Gunnarsson, Iver Fossum, Alexander Sorloth, Martin Samuelsen, Adama Diomande et Ole Selnaes.
Entraîneur : Per-Mathias Hogmo.
 
Arbitre : Padraig Sutton (République d’Irlande).
Discipline : rien à signaler.
34 375 spectateurs.