Portugal - Estonie 7-0

Après une première demi-heure somnolente, le Portugal va se réveiller et Quaresma, ci-dessus, offre le premier but à Ronaldo. Photo António Cotrim/Lusa.
Le capitaine de la Seleção réalisera un doublé en première mi-temps et laissera sa place à Nani après le repos. Photo José Sena Goulão/Lusa.
Danilo, l'auteur du quatrième but, est félicité par ses coéquipiers. Photo José Sena Goulão/Lusa.
Quaresma fête son doublé. Photo José Sena Goulão/Lusa.
C'est Éder qui a fixé le résultat final. Photo José Sena Goulão/Lusa.
La sélection portugaise de football a terminé aujourd’hui [08/06/2016] sa préparation de l’Euro 2016 par une goleada (7-0) aux dépens de l’Estonie, avec un Ricardo Quaresma en grande forme.

L’attaquant du Besiktas a été l’homme du match avec un doublé et deux passes décisives, exigeant la place du onze qui semblait acquise à Nani, à côté de Ronaldo, auteur lui aussi d’un doublé.

Après une première demi-heure de sieste, le Portugal a réalisé sa première goleada de l’ère Fernando Santos avec des buts de Ronaldo (36e et 45e), Quaresma (39e et 77e), Danilo Pereira (55e), Karol Mets (61e), dans ses propres cages, et Éder (80e).

Devant 52 536 spectateurs, le Portugal a fini en fête sa préparation, qui avait commencé par une victoire sur la Norvège (3-0) et une défaite en infériorité numérique contre l’Angleterre (0-1).

La dernière sélection à arriver en France, la veille du match inaugural, sera donc le Portugal, avec un moral au beau fixe et des joueurs bouillants, notamment un Ricardo Quaresma, qui a même eu droit à des chants en son honneur.

Par rapport à la défaite contre l’Angleterre (0-1), Fernando Santos a changé plus de la moitié de l’équipe, remplaçant le quatuor défensif et deux attaquants. En revanche, le gardien et les quatre hommes du milieu de terrain sont restés les mêmes.

Le Portugal a donc commencé avec Rui Patrício, dans les cages ; une défense avec Cédric, Pepe, José Fonte et Raphael Guerreiro ; Danilo Pereira, João Mário, João Moutinho et André Gomes en milieu de terrain ; tandis que l'attaque était confiée à Cristiano Ronaldo et à Ricardo Quaresma.

Après une première demi-heure ennuyeuse, le moment de véritable émotion est arrivé à la 32e minute, avec Moutinho qui récupère un ballon et trouve Ronaldo en excellente position. Le tir de l’attaquant du Real sera repoussé avec succès une première fois par Londak puis à nouveau sur la reprise de Guerreiro.

Cette action aura eu le mérite de réveiller l’équipe portugaise. Tout de suite après Ronaldo tentera sa chance, mais son tir passera très loin de la cible. Sa troisième tentative sera la bonne, d’une tête imparable à la suite de la célèbre trivela (extérieur du pied) du Cigano, qui doublera la mise trois minutes plus tard d’un lob parfait.

Le public avait ce qu’il réclamait depuis longtemps : du spectacle et il aura l’occasion de fêter à nouveau, à la 45e minute, avec le doublé de Ronaldo, son 58e but en 126 matches avec la Seleção.

En seconde mi-temps, le capitaine et Cédric sont restés aux vestiaires, faisant place à Nani et Vieirinha. En revanche Quaresma est revenu sur la pelouse, pour la satisfaction des supporters portugais qui auront l’occasion d’applaudir à nouveau l’attaquant du Besiktas qui, sur corner, placera le ballon sur la tête de Danilo Pereira (55e) pour le 4-0.

Avec Ricardo Carvalho, Renato Sanches (le plus applaudi) et Éder déjà en jeu, à la place de Pepe, Moutinho et João Mário, le 5e but de la soirée a résulté d’un centre de l’omniprésent Quaresma que Londak a repoussé contre Karol Mets qui a marqué contre son camp.

William Carvalho est entré à la place de Danilo et le spectacle a repris à la 77e minute avec une longue course de Renato Sanches qui a culminé avec une passe décisive pour Quaresma qui, en état de grâce, d’un tir croisé, a placé le ballon dans l’angle inférieur droit des cages estoniennes.

C’est Éder qui fixera le score final grâce à une passe d’André Gomes. La sélection portugaise était à un petit but d’atteindre son record (8-0), obtenu contre le Liechtenstein (1994 et 1999) et contre le Koweit (2003), mais André Gomes et Nani ont raté l’occasion de le faire, tandis que Sander Puri a failli sauver l’honneur sur un tir puissant à mi-distance.

LA FICHE DU MATCH

Buteurs

1-0 Cristiano Ronaldo (36e)
2-0 Quaresma (39e)
3-0 Cristiano Ronaldo (45e)
4-0 Danilo Pereira (55e)
5-0 Mets (61e), csc
6-0 Ricardo Quaresma (77e)
7-0 Éder (80e)
 
Composition des équipes

Portugal : Rui Patrício, Cédric (Vieirinha, 46e), Pepe (Ricardo Carvalho, 58e), José Fonte, Raphael Guerreiro, Danilo Pereira (William Carvalho, 70e), João Mário (Éder, 59e), João Moutinho (Renato Sanches, 58e), André Gomes, Ricardo Quaresma et Cristiano Ronaldo (Nani, 46e).
Remplaçants : Anthony Lopes, Eduardo, Ricardo Carvalho, Éder, Vieirinha, William Carvalho, Renato Sanches, Nani, Rafa Silva, Eliseu et Adrien Silva.
Sélectionneur : Fernando Santos.

Estonie : Londak, Teniste, Baranov, Klavan (Raudsepp, 68e), Kallaste, Dmitrijev (Sappinen, 63e), Antonov, Mets, Puri (Gussev, 87e), Kruglov (Marin, 66e) et Anier (Vassiljev, 70e).
Remplaçants : Vaikla, Meerits, Liivak, Sappinen, Kokla, Vassiljev, Marin, Frolov, Gussev, Jurgenson, Raudsepp et Tamm.
Sélectionneur : Magnus Pehrsson.
 
Arbitre : Bart Vertenten (Belgique).
Discipline : carton jaune pour Kallaste (87e).
52 536 spectateurs.