Le Portugal enfin chanceux ?

Anthony Lopes et Quaresma à l'entraînement. Photo Miguel A. Lopes/Lusa.
Ronaldo n'a pas participé à l'entraînement de ce jeudi [23/06/2016], mais il était sur la pelouse en compagnie de ses coéquipiers et a été longuement applaudi par les supporters portugais, autorisés à assister à la séance. Photo Miguel A. Lopes/Lusa.
Le Portugal a réalisé la pire phase de groupes de son histoire dans un championnat d’Europe, mais a été doublement récompensé avec une qualification pour les huitièmes et un parcours sans véritables « requins » jusqu’en finale.

Incapable d’obtenir la victoire nécessaire pour vaincre le groupe F, la Seleção a fait le minimum, en décrochant le nul synonyme de qualification et a fini son match à la deuxième place, qui l’envoyait parmi les « fauves » du football européen. Mais, dans les arrêts de jeu de l’autre rencontre (90e+4), l’Islande a réalisé la prouesse de battre l’Autriche (2-1), subtilisant la 2e place du Portugal : un véritable Euromillions pour ce dernier qui ne rencontrera aucune équipe disposant d’un meilleur palmarès dans la compétition, jusqu’à la finale.

Les hommes de Fernando Santos affrontent la Croatie en huitièmes et, en cas de victoire, au tour suivant rencontreront la Suisse ou la Pologne, puis, si la chance continue de leur sourire, le Pays de Galles, l’Irlande du Nord, la Hongrie ou la Belgique.

Si l’Islandais Arnor Traustason n’avait pas donné la victoire à son équipe, le parcours du Portugal aurait été bien plus compliqué, d’abord face à l’Angleterre (même si cette dernière aurait été moins difficile à jouer que la Croatie), puis sûrement la France, dont l’arbitrage maison est davantage à craindre que son jeu poussif, avant l’Italie, l’Espagne ou l’Allemagne…

Malgré cette soudaine et inespérée chance, le Portugal n’aura pas au prochain tour un adversaire accessible, puisque la Croatie a tout de même battu l’Espagne (2-1) sans ses stars Luka Modric et Mario Mandzukic. Les Portugais n’ont pas de mauvais souvenirs de cette sélection car en 1996, Figo, João Vieira Pinto et Domingos avaient inscrit les trois buts de la victoire (3-0) en phase de groupes de l’Euro.

En cas de triomphe sur les Croates, l’adversaire suivant pourrait être la Suisse, qui fait partie des futurs adversaires du Portugal en phase de qualification du Mundial 2018, à moins que la Pologne ne s’impose aux Helvètes.

Dans le cas où le Portugal se qualifie pour les demi-finales, à l’instar de 1984, 2000, 2004 et 2012, il affrontera très certainement la Belgique, sauf surprise – une de plus – qui mettrait sur sa route le Pays de Galles, l’Irlande du Nord ou bien à nouveau la Hongrie.

Les adversaires possibles du Portugal à l’Euro 2016

Huitièmes de finale : Croatie.
Quarts de finale : Suisse ou Pologne.
Demi-finales : Belgique, Pays de Galles, Irlande du Nord ou Hongrie.
Finale : Allemagne, Espagne, France, Angleterre, Italie, Irlande, Slovaquie ou Islande.