Pologne - Portugal 1-1

La rencontre a pratiquement commencé par le but de Lewandowski, ci-dessus face à Pepe. Photo Miguel A. Lopes/Lusa.
Renato Sanches, 18 ans, égalise pour le Portugal. Photo Miguel A. Lopes/Lusa.
Ronaldo, visiblement épuisé, aurait pu éviter le stress des tirs au but à plusieurs reprises. Photo Miguel A. Lopes/Lusa.
Rui Patrício, héros du Portugal, arrête le tir de Blaszczykowski. Photo Miguel A. Lopes/Lusa.
Balle de match pour Quaresma : le Cigano ne tremble pas. Photo Miguel A. Lopes/Lusa.
Rui Patrício a été le héros de la Seleção, ce soir [30/06/2016], en arrêtant le tir de Blaszczykowski dans la séance de tirs au but remportée par le Portugal (5-3), à l’issue d’un match nul (1-1). Tout avait pourtant très mal commencé pour les coéquipiers de Cristiano Ronaldo, menés au score dès la 2e minute.

La sélection portugaise va jouer la cinquième demi-finale d’un Championnat d’Europe de son histoire, mais cette fois sans avoir gagné un seul match durant les 90 minutes. Les hommes de Fernando Santos n’en ont pas perdu non plus, en 12 rencontres officielles.

Contrairement à ce qui s’était passé contre la Croatie, dans la rencontre de ce soir il y a eu des occasions de but, des interventions des gardiens et pas mal d’émotion. Assurément, le Portugal aurait pu résoudre le problème polonais durant le temps réglementaire, si Ronaldo avait été à son niveau.

Le capitão, qui cette fois n’a pas raté son penalty, a eu deux énormes occasions de donner l’avantage à son équipe, mais a échoué de manière inespérée. L’attaquant du Real, qui a montré des signes d’épuisement, est passé à côté de son match. Heureusement, Renato Sanches, offensivement, et Pepe, en défense, se sont montrés décisifs. Le premier a égalisé et le second a empêché la Pologne de gâcher la soirée portugaise.

En seconde mi-temps, Renato a quelque peu disparu, en raison de son positionnement trop excentré, mais Pepe – qui avait mal débuté la rencontre – est entré en scène, se transformant en muraille défensive de la Seleção et coupant court à toute velléité offensive polonaise jusqu’aux tirs au but.

L’ancien joueur du FC Porto a également été souvent appelé à colmater les brèches laissées sur le côté gauche par Eliseu, qui a remplacé l’excellent Guerreiro, aux prises avec un problème physique. Le latéral gauche du Benfica manque visiblement de rythme compétitif, comme on l’avait déjà constaté contre la Hongrie.

La rencontre a pratiquement commencé par le but de Lewandowski (2e), dans une action où la défense portugaise n’a pas manqué de responsabilité : Cédric n’est pas parvenu à empêcher le passage de Grosicki, qui a servi Lewandowski, apparu sans marquage dans la surface.

Après un nouveau penalty oublié en faveur du Portugal pour une poussette dans le dos de Cristiano, Renato Sanches (33e) a remis les deux équipes à égalité. Après un une-deux avec Nani, le néo-bavarois a tiré du pied gauche à l’entrée de la surface et battu Fabianski à l’aide d’une légère déviation d’un défenseur.

Tout était à refaire pour les deux équipes et le jeu a perdu un peu du rythme imposé par les Portugais pour revenir dans la partie. Les hommes de Fernando Santos ont resserré leurs lignes et imposé leur tempo en laissant la possession de balle à l’adversaire pour exploiter la contre-attaque.

Cédric a été tout près de marquer d’un tir lointain qui est passé près de sa cible, mais la prolongation et les tirs au but auraient pu avoir été évités si Ronaldo avait été dans une nuit inspirée. D’abord, bien placé dans la surface, il frappe les filets extérieurs, et ensuite – alors que Moutinho était déjà entré à la place d’Adrien – il a complètement raté une belle passe du Monégasque.

Avant la prolongation, Fernando Santos a lancé le joker Quaresma à la place du peu inspiré João Mário, et Jedrzejcayk a failli éviter au Portugal de recourir aux tirs au but en déviant dangereusement le ballon en direction des cages de Fabianski.

Comme on pouvait s’y attendre, les deux équipes vont encore davantage fermer leur jeu et prendre de moins en moins de risques.

Au moment des tirs au but, Ronaldo, Renato Sanches, Moutinho, Nani et Quaresma n’ont pas tremblé et Rui Patrício a arrêté le tir de Blaszczykowski, qualifiant le Portugal pour les demi-finales. La Pologne est éliminée sans avoir perdu un match.
 
LA FICHE DU MATCH

Buteurs

1-0 Robert Lewandowski (2e)
1-1 Renato Sanches (33e)
 
Tirs au but

0-1 Cristiano Ronaldo
1-1 Robert Lewandowski
1-2 Renato Sanches
2-2 Arkadiusz Milik
2-3 João Moutinho
3-3 Kamil Glik
3-4 Nani
3-4 Jakub Blaszczykowski (arrêt de Rui Patrício)
3-5 Ricardo Quaresma.
 
Composition des équipes

Pologne : Lukasz Fabianski, Lukasz Piszczek, Kamil Glik, Michal Pazdan, Artur Jedrzejczyk, Jakub Blaszczykowski, Grzegorz Krychowiak, Krzysztof Maczynski (Tomasz Jodlowiec, 98e), Kamil Grosicki (Bartosz Kapustka, 82e), Arkadiusz Milik et Robert Lewandowski.
Remplaçants : Wojciech Szczesny, Artur Boruc, Thiago Cionek, Jakub Wawrzyniak, Bartosz Salamon, Tomasz Jodlowiec, Karol Linetty, Slawomir Peszko, Piotr Zielinski, Bartosz Kapustka, Filip Starzynski et Mariusz Stepinski.
Sélectionneur : Adam Nawalka.

Portugal : Rui Patrício, Cédric, Pepe, José Fonte, Eliseu, William Carvalho (Danilo Pereira, 96e), Adrien Silva (João Moutinho, 74e), João Mário (Ricardo Quaresma, 80e), Renato Sanches, Nani et Cristiano Ronaldo.
Remplaçants : Anthony Lopes, Eduardo, Vieirinha, Bruno Alves, Ricardo Carvalho, Danilo Pereira, João Moutinho, Ricardo Quaresma, Rafa et Éder.
Sélectionneur : Fernando Santos.
 
Arbitre : Felix Brych (Allemagne).
Discipline : carton jaune pour Artur Jedrzejczyk (42e), Kamil Glik (66e), Adrien (70e), Bartosz Kapustka (88e) et William Carvalho (90e+2).
62 940 spectateurs.